Abel Tasman Coast Track

×Récit de la journée

Les photos montraient des plages idylliques. C’était vrai !

Abel Tasman Coast Track

Le Coast Track est un chemin de randonnée qui suit le bord de la côte, comme son nom l’indique dans le parc Abel Tasman. Le chemin oscille entre plages paradisiaques, forêts sauvages, ponts suspendus, et petits monts aux points de vue époustouflants.

Split Apple Rock

On a fait la rando à l’envers. On a donc commencé par se faire déposer en water taxi, au nord à Onetahuti. Le skipper super sympa, qui fait les détours pour nous montrer les jolis coins de la côte, comme le Split Apple Rock, ou les pingouins de la réserve marine.

Réserve Marine

Au départ, on était monté dans le bateau sur la terre ferme. On ne nous avait pas prévenus pour la descente… Pas de ponton. Il a fallut faire de gros ourlets aux pantalons… Les touristes avaient l’avantage avec leurs shorts et leurs tongs. Oui, les touristes c’est pas nous.  Nous on a un sac énorme avec la tente et tout le bardas, en tenue de rando montagne, un avantage certain contre les moustiques.

Bark Bay

Premier camp sur la plage de Bark Bay. On comprends rapidement pourquoi il y avait deux mètres de rayon d’anti-moustiques… que l’on n’a pas acheté. Je vous laisse imaginer la soirée. Mais bon, la nuit sur la plage était sympa.

Campement à Bark Bay

Le lendemain, direction Anchorage Bay. On ne traîne pas car il faut profiter de la marée basse pour traverser Torrent Bay. Le trajet est une succession de petites plages paradisiaques. Enfin pour la couleur seulement, car ici l’eau n’est pas chauffée par un volcan et ça caille. La traversée de Torrent Bay passe sans problème mais il faut tout de même mettre les pieds dans l’eau par endroit.

La forêt

Nous devons passer la nuit sur un bateau dans Anchorage Bay, l’Aquapackers. Alors après avoir profité d’une plage isolée tout l’après-midi, on leur envoie le signal pour qu’ils viennent nous chercher. Un petit tour de zodiaque plus tard, et nous voilà à bord. Même au mouillage ça bouge. Heureusement on s’habitue vite, car le menu du soir c’est barbecue sur le pont du bateau.

Aquapackers

Pour le dernier jour, on avale la distance qui nous sépare de Marahau en tout juste trois heures. Toujours cette succession de baies avec des eaux bleues turquoises. A Marahau, il n’y a pas grand chose alors on en profite pour se reposer un peu avant la suite du voyage.

Plage sur le Abel Tasman Coast Track

Publié le: 22 mars 2013

Auteur: Guillaume Orsal

Catégorie: Blog, Ile du Sud, Océanie

Tags: , , , , ,

+Commentaires

Laisser un message

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.