Aoraki Mont Cook

×Récit de la journée

Nous prenons la direction du parc national du Mont Cook. La route serpente au milieu de paysage magnifique et nous attendons avec impatience de découvrir le point culminant de l’île. L’approche se fait en remontant le lac Pukaki. Le lac est surprenant, il est d’un bleu turquoise intense.

Le lac fait plus de 30 km de long, et cela nous prend un bon moment de remonter la vallée. Surtout que nous faisons souvent des arrêts photos en espérant voir le Mont Cook qui se dévoilerait. La météo avait pourtant annoncé grand beau, mais un nuage nous cache les montagnes au loin. Ce ne sera pas aujourd’hui que nous le verrons.

Lac Pukaki

Le village d’Aoraki, ressemble bien à une station de montagne, comme chez nous, bien bétonnée, juste plus petite. Il n’y pas trop d’activité à part à la maison du DOC, le Department Of Conservation, le passage obligatoire en Nouvelle-Zélande avant chaque randonnée. Il faut s’enregistrer avant de partir en montagne. Un peu contraignant mais aussi une sécurité, car ils vérifient que vous êtes bien revenu ensuite. Il ne faut donc pas oublier de se signaler au retour.

Le refuge que nous avions repéré apparaît complet. Qu’à cela ne tienne, nous bivouaquerons, surtout que ce sera la seule nuit gratuite de notre séjour ! Mais la règle donnée par le gardien du parc, c’est qu’il ne faut pas que l’on soit visible depuis le refuge…

Dino Car Aoraki

Le DOC abrite un musée sur la montagne, les glaciers, la faune locale, etc. assez intéressant. Pas le temps de s’éterniser, nous le visiterons au retour, pour le moment il faut adapter les sacs pour se préparer au bivouac. Le temps se couvre, nous ne traînons pas, il faudrait arriver avant la pluie et la nuit.

Publié le: 28 mars 2013

Auteur: Guillaume Orsal

Catégorie: Blog, Ile du Sud, Océanie

Tags: , ,

+Commentaires

Laisser un message

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.